Battant, coulissant ou autoportant, choisissez le portail adapté !

L’avant-garde de la maison, le portail donne le ton. Il existe aujourd’hui de nombreux systèmes de portails dans différentes matières, formes et couleurs. Prenez connaissance des ces informations pratiques qui constituent un bon départ de réflexion pour faire votre choix.

portail-entree

Les bases à connaître sur les 3 types de portails

Le portail battant

Le portail battant est le plus vieux modèle existant puisque même s’il n’avait sans doute pas cette appellation à l’origine, il existe depuis plusieurs centaines d’années. Son installation est relativement simple pour peu qu’on ait des notions de bricolage avancées. La prise de bonnes cotes est essentielle pour ne pas avoir de jeu et d’espace entre les battants.

portail-battant

L’ouverture

Les battant, nommés également vantaux, s’ouvrent généralement vers l’intérieur, c’est à dire dans le sens de l’espace délimité par la clôture. Il est cependant possible de les diriger vers l’extérieur en cas d’ouverture, mais la loi précise qu’ils ne doivent pas empiéter sur la voie publique. Généralement l’angle d’ouverture est de 90 degrés mais il est possible de les rabattre à 180 degrés. Un point essentiel à prendre en compte pour ce type de portail est que le terrain sur lequel il est installé doit être plat pour ds raisons évidentes.

La taille

Les dimensions d’un portail battant sont nombreuses en fonction des besoins et des goûts de chacun, et sa longueur varie de 2 mètres à plus de 7 mètres, jusqu’au sur mesure.

La motorisation

Pour un portail battant, il est préférable de choisir un moteur adapté. Plus les vantaux sont longs et lourds, plus celui-ci doit être puissant. D’autant qu’il faut également penser aux jours de fortes rafales de vent qui sont susceptibles d’empêcher l’ouverture si le moteur est en sous-capacité.

Le portail coulissant

Comme son nom l’indique, le portail coulissant coulisse le long d’un rail par un mouvement latéral avec un refoulement à droite ou à gauche. S’il présente l’avantage de ne pas tenir compte de la surface du terrain pour s’ouvrir, il faut cependant effectuer des travaux plus importants pour son installation. C’est le rail qui constitue la partie la plus délicate des travaux, qui doit être posé sur une surface plate dans toute sa longueur. Le portail coulissant est intéressant quand l’espace à l’intérieur de la clôture est relativement petit, en plus d’être pentu. On en voit de plus en plus sur les propriétés des particuliers grâce à son prix devenu plus abordable qu’auparavant.

portail-coulissant-motorise

L’ouverture

L’ouverture du portail coulissant peut se faire à droite ou à gauche sur un rail en inox fixé au sol sur une fondation en béton sur toute la longueur de l’ouverture. Il implique donc qu’aucun obstacle n’empêche l’ouverture ou la fermeture, tels que des cailloux déposés par le vent ou un amoncellement de feuilles coincées en automne. Il existe aussi des modèles avec une ouverture battante.

La taille

La longueur du portail coulissant fabriqué en grande série peut aller jusqu’à 5,50 mètres. Et le sur mesure est possible.

La motorisation

Le portail coulissant est toujours doté d’un moteur à crémaillère dont la puissance doit être adaptée au poids.

Le portail autoportant

Le portail autoportant est celui qui présente le plus d’avantages d’un point de vue technique et pratique. Le tablier (c’est l’ensemble des lames qui constituent le portail) est suspendu au dessus du sol et ne roule pas sur un rail. Il est installé sur un massif béton qui reçoit le système de galet sur lequel coulisse le tablier. C’est à cet endroit que la motorisation est placée si besoin. Le portail autoportant est utilisé le plus souvent sur les sites industriels à fort passage avec aussi des véhicules lourds qui doivent se rendre à l’entrepôt. Dans les grandes résidences de particuliers où le passage des voitures est également important, la solution du portail autoportant est bien accueillie.

portail-coulissant

L’ouverture

Comme pour le portail coulissant, l’ouverture peut se faire à droite ou à gauche.

La taille

Certains portails autoportant ont une longueur importante qui peut aller jusqu’à plus de 10 mètres.

La motorisation

On peut très bien ouvrir son manuel autoportant si c’est pour entrer chez soi. Pour les utilisations plus fréquentes le moteur est fortement conseillé.

Un portail motorisé ou non ?

En s’évitant d’équiper le portail d’un moteur, on fait bien sûr des économies financières. Mais il faut quand même savoir qu’un portail motorisé présente 2 avantages majeurs :

  • Le confort : plus besoin de sortir de la voiture pour ouvrir le portail, et de répéter l’opération pour le fermer.
  • La sécurité : le temps que vous ouvriez votre portail, votre véhicule peut gêner partiellement la circulation par exemple.

Avant de se lancer, il convient de choisir son type de portail…

Portail battant

Pour le portail battant, on dénombre 5 systèmes :

  1. le système à bras : il est le plus répandu. Du fait de son mouvement naturel, il n’exerce aucune contrainte sur le portail. Ce système est particulièrement conseillé pour un portail en bois ou pvc, ou ayant des piliers de grande dimension. C’est le meilleur rapport qualité prix, de surcroît très facile à installer. Par contre il nécessite un écoinçon, c’est à dire un espace de chaque côté du portail afin que le bras puisse s’articuler sans gêne.
  2. Le système à vérin : il exerce une force importante au niveau de la structure du portail. Hydraulique ou électromécanique, il est généralement destiné aux portails lourds en acier. Intéressant financièrement, il est cependant complexe à installer.
  3. Le système à roues : Des roues sont fixées sous chacun des 2 vantaux. Il est très facile à poser et fonctionne en 12 volts. Il s’adapte à tous types de sols. L’ouverture est relativement lente mais c’est une bonne solution si vous manquez de place pour l’installation de bras ou de vérins.
  4. Le système enterré : il assure un esthétisme de qualité grâce à son mécanisme sous terre. Mais les travaux de maçonnerie sont importants.
  5. Le système intégré : certains portails sont vendus avec l’automatisme intégré dans les vantaux. C’est une solution très appréciable puisqu’il n’y a pas de travaux de maçonnerie à effectuer.

Portail coulissant

2 systèmes existent :

  1. Le système par rail au sol : c’est le système le plus courant. Le rail guide le portail et pour cela il faut effectuer des travaux de maçonnerie sur toute la largeur de l’ouverture.
  2. Le système autoportant : sans rail au sol, il fonctionne grâce à un système de guidage et de contrepoids. L’encombrement est minimal et nécessite très peu de maçonnerie. Cependant il est privilégié pour les portails légers en aluminium et en pvc.

Finalement, ce n’est pas si simple de choisir un portail. Vous devez prendre plusieurs éléments évoqués pour prendre votre décision. En fonction de votre budget, vous devrez vous orienter vers une matière plus ou moins noble, ainsi qu’un mécanisme plus ou moins esthétique. Mais rassurez-vous, tous fonctionnent parfaitement bien pendant de nombreuses années !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *