Salpêtre : les causes et les solutions pour s’en débarrasser

Il peut arriver qu’un bâtiment qui subit des remontées capillaires commence à montrer des traces blanchâtres sur sa surface. Ces traces sont un signe qui alerte sur la présence de salpêtre et ne doivent pas être prises à la légère.

Quelles sont les causes et les solutions pour se débarrasser de salpêtre avant qu’il ne détériore la qualité de l’habitat ? Autant de questions qui trouveront réponse dans la suite de cet article.

salpetre

Qu’est-ce que le salpêtre et d’où provient-il ?

Le salpêtre est une matière blanchâtre, parfois grisâtre, qui se développe souvent à la base des murs de bâtiment. Cependant, lorsque le problème est plus grave, le salpêtre peut se développer jusqu’à un niveau de 1.50 mètres au-dessus du sol. Plus problématique encore, le salpêtre peut toucher les fondations d’une structure.

Le salpêtre se compose principalement de nitrate et de potassium. Cette matière résulte d’une réaction chimique provoquée par de l’humidité mêlée à des substances organiques.

Il se forme principalement à cause du phénomène des remontées capillaires. Ce phénomène est dû à une remontée des eaux souterraines chargée de matière organique en décomposition dans la matière poreuse des matériaux de construction. Par le contact de l’air au niveau des murs et avec l’évaporation de l’humidité, seule un dépôt blanchâtre persiste : le salpêtre.

Mais le salpêtre peut aussi se former d’une autre façon, et cela est, en général, dû à une mauvaise aération à l’intérieur d’un bâti. Il n’est en général pas rare de détecter du salpêtre dans les caves, cuisines, salle d’eau, etc.

Comment détecter du salpêtre et pourquoi ?

Le salpêtre n’est pas un phénomène à prendre à la légère, et pour cause, sa présence peut être très problématique. Ainsi, dès les premières suspicions, il est important de se pencher sur le problème.

Pour ce faire, il faudra simplement détecter la présence de dépôts significatifs blanchâtres ou grisâtres au niveau des murs. Il est intéressant de noter que le salpêtre s’accompagne parfois de moisissures et de petits champignons.

En intérieur, le salpêtre peut révéler sa présence par un décollement de papier peint ou par un effritement de matière sur les murs.

Un autre signe très significatif consiste à repérer des fissures au niveau des murs, signe d’une dégradation plus ou moins importante en fonction de leur gravité.

S’il est si important de diagnostiquer rapidement un développement de salpêtre, c’est parce que les conséquences peuvent être importantes pour un bâtit. En voici quelques exemples :

  • Le salpêtre peut accélérer la dégradation des murs à la fois internes et externes au niveau des finitions.
  • Il peut créer une situation d’insalubrité nocive et avoir un impact sur les personnes allergiques.
  • L’apparition de champignons et de moisissures peut causer des problèmes de santé et induire des pathologies respiratoires pour les individus trop exposés.
  • Il peut créer de graves problèmes de digestion en cas d’ingestion malencontreuse par un animal de compagnie ou un jeune enfant.

Bref, le salpêtre dans une demeure est un véritable problème qu’il est important de prendre en charge dans les plus brefs délais.

Comment traiter un problème de salpêtre ?

Le plus urgent lorsqu’un problème de salpêtre est détecté et d’en contenir l’évolution. Pour ce faire, le bon geste à avoir est tout simplement de retirer la matière visible. Ensuite, il faudra prendre soin de poncer la surface à l’aide d’une brosse métallique ou d’une ponceuse afin d’assainir au mieux la zone touchée. La troisième étape consistera à utiliser une peinture anti-humidité, un produit anti-salpêtre, ou un hydrofuge de surface.

Après avoir endigué le problème, il sera important de s’occuper de la source afin de l’éradiquer complètement. En effet, si rien n’est fait, du salpêtre finira toujours par réapparaître à la surface des murs. Qu’on se le dise : tant qu’il y aura de l’humidité dans le bâti, du salpêtre parviendra forcément à se former.

Pour ce qui est du traitement de fond, il est toujours vivement conseillé de faire appel à une entreprise spécialisée. Cela permet de traiter le problème dans son intégralité et d’empêcher qu’il ne revienne systématiquement.

Quelques exemples de traitement de fond contre le salpêtre :

Les professionnels qui traitent le salpêtre disposent de plusieurs solutions afin de venir à bout efficacement de ce fléau. En général, l’objectif est de traiter le problème des remontées capillaires et/ou d’une mauvaise aération à la source.

Voici quelques exemples de solutions permettant de traiter les remontées capillaires :

  • Drainage des sols ou des murs du bâtiment touché par un système d’évacuation des eaux souterraines.
  • Assèchement des murs par évacuation de l’humidité.
  • Pose d’une membrane d’étanchéité le long du ou des murs humides. Cela permet de bloquer la remontée d’eau souterraine par les capillarités. 
  • Injection de résine ou de silicone directement dans les murs concernés à l’aide de seringues spécifiques qui bouchent les capillarités et agissent en profondeur.
  • Et parfois le cuvelage.

En outre, lorsqu’il s’agit d’un problème d’aération, les solutions qui peuvent être proposées sot les suivants :

Assurer une meilleure ventilation grâce à des systèmes d’extraction d’air comme les VMS (ventilation mécanique simple). L’objectif est de pouvoir renouveler l’air d’une pièce grâce à l’installation d’un système motorisé. Il existe d’autres systèmes similaires comme la VMR (ventilation mécanique répartie) et la VMI (ventilation mécanique inversée).
L’installation d’un puits canadien qui utilise la géothermie pour optimiser l’aération des bâtiments. L’objectif est alors d’utiliser la température du sol pour réchauffer ou refroidir l’air ambiant.

En conclusion :

Le salpêtre est un problème sérieux qui, en plus de causer des problèmes au niveau des bâtis (surface et structure incluse), peut également avoir des répercussions sur la santé des habitants.

C’est pourquoi, après avoir diagnostiqué le problème, il est toujours judicieux de faire appel à un professionnel afin de solutionner le problème de façon efficace et durable.

Parce que le salpêtre se développe davantage dans les pièces humides et mal aérées, il est important de veiller à ce que l’air puisse s’y renouveler régulièrement. Une habitude simple et efficace qui devrait tenir le salpêtre éloigné aussi longtemps que possible.

Partagez !
Fred
Fred
Articles: 215