Comment entretenir ses engins de motoculture ?

Les agriculteurs, les paysagistes et les férus de jardinage le savent très bien : le motoculteur fait partie des équipements indispensables pour entretenir un espace vert. Sans un engin de motoculture, vos travaux de débroussaillage et de désherbage vous prendront énormément de temps. Pour garantir la longévité, la performance et la qualité de votre motoculteur, vous devez l’entretenir régulièrement. On en parle dans ce billet !

motoculture-entretenir

L’entretien du moteur du motoculteur

Afin de garantir le bon fonctionnement de vos appareils, vous devrez entretenir vos pièces détachées de motoculture régulièrement, voire les remplacer lorsque celles-ci son défaillantes. Pour cela, vous devrez démonter votre engin avec précaution, et procéder à un nettoyage minutieux. Pour ne pas vous perdre, vous devrez bien évidemment connaître chacune des pièces qui composent le motoculteur des courroies de distribution aux filtres à air, en passant par les lames de tondeuse.

Le filtre à air

Le filtre à air joue un rôle fondamental dans le démarrage du moteur. C’est la raison pour laquelle son entretien requiert une attention particulière. Vous devrez donc nettoyer méticuleusement le filtre à air de votre motoculteur après 50 heures d’activité. Sinon, vous devez prévoir un entretien tous les 3 mois au moins.

Les bougies

Vous devez avoir une brosse spécifique pour nettoyer les bougies de votre engin de motoculture. Le but de cette opération est d’éliminer les dépôts de déflagration. Il faut ensuite passer un coup de chiffon sur la chasse et le culot des bougies avant de la reposer à sa place. Pensez à bien la visser pour ne pas l’abîmer, et veillez à ce qu’aucune des particules ne tombe dans le moteur. Idéalement, vous devez nettoyer les bougies de votre motoculteur toutes les 100 heures d’activité ou tous les 6 mois.

picture-motoculture-entretenir

L’huile de moteur

La vérification du niveau d’huile de moteur s’effectue généralement lorsque le moteur refroidit sur un sol plat. Dévissez tout d’abord le bouchon de remplissage d’huile, puis essuyez-le à l’aide d’un chiffon. Replacez le bouchon dans la cabine et lisez en même temps la jauge de niveau d’huile. Il faut que ce dernier se situe dans la zone rayée, cela vous permettra de savoir s’il est nécessaire d’ajouter de l’huile ou pas. Faites attention à ce qu’il y ait suffisamment d’huile et évitez également de déborder de l’emplacement.

L’entretien des carters et du châssis

Avant de procéder à un nettoyage, débranchez le fil d’alimentation et dévissez les bougies de votre engin de motoculture. Ensuite, basculez l’engin en arrière pour accéder à l’intérieur du carter. Pour ce faire, pensez à enfiler des gants à manchette, car vous serez forcément en contact avec des éléments tranchants. Utilisez un outil en plastique ou en bois pour nettoyer l’intérieur du carter. Ainsi, vous éviterez de le rayer. L’astuce consiste à faire tomber les mottes de terre coincées sur le carter. Ce n’est qu’après que vous nettoierez la surface à l’aide d’un jet d’eau. Enfin, dispersez un lubrifiant hydrofuge au niveau du châssis ainsi qu’à l’intérieur et à l’extérieur du carter, juste après le séchage, car cela réduit les risques de corrosion, c’est-à-dire la formation de rouille.

Laisser un commentaire