Comment bien intégrer un chiot à la famille ?

L’arrivée d’un nouveau membre dans la famille s’accompagne toujours de grands changements. Les chiens sont d’excellentes compagnies que vous ne devriez pas hésiter à intégrer dans la vôtre. Adopter un chiot n’est cependant pas aussi simple et vous vous posez sûrement beaucoup de questions sur la façon dont il faut s’y prendre. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour réussir l’intégration d’un chiot dans sa famille.

À partir de quel âge adopter un chiot ?

Si vous décidez d’adopter un chiot, il faudra qu’il ait au moins 8 semaines. Cela représente l’âge légal à partir duquel leur adoption est autorisée. La meilleure option est toutefois d’attendre qu’il atteigne 10 semaines avant de le séparer de sa mère. Durant ce laps de temps, il apprendra les notions les plus importantes de la vie en société. Si cette séparation a lieu trop tôt, il développera des troubles comportementaux qui rendront la cohabitation difficile. Il risque de souffrir de problèmes d’hyper attachement, de malpropreté, d’agressivité, etc.

Où trouver des chiots à adopter ?

Pour adopter des chiots, parcourez les refuges ou contactez des éleveurs particuliers. Ils sont également disponibles chez les éleveurs professionnels. Ainsi, si vous êtes intéressé par des petites annonces de chiots, vous pouvez consulter des sites qui regroupent des annonces d’éleveurs naisseurs professionnels français qui vendent des chiens. Les refuges disposent quant à eux très rarement de chiots. Les chiens qui y arrivent sont immédiatement stérilisés et ne peuvent donc pas s’y reproduire. Les éleveurs professionnels sont les plus recommandés pour trouver un chiot. De plus, ils sauront vous conseiller quant à la race la plus adaptée à votre style de vie et à votre famille.

Que faire avant l’arrivée du chiot ?

Procurez-vous le nécessaire pour que votre chiot ne manque de rien à son arrivée. Prévoyez notamment un panier, de la nourriture adaptée et des jouets. Sécurisez les lieux pour l’empêcher de se faire mal. Rangez votre maison pour qu’il ne détériore pas vos objets. Si vous avez un jardin, l’idéal serait de le clôturer afin d’empêcher que le chiot ne se faufile ou qu’il se sauve. Si votre famille habite dans un appartement, sécurisez votre balcon et vos fenêtres pour que votre chiot ne passe pas sa tête entre les barreaux. Vous devez également discuter avec vos enfants afin de les tenir informés des règles à respecter avec votre fidèle compagnon. Vérifiez que les ouvertures soient bien verrouillées afin d’éviter qu’il ne sorte seul.

adopter un chiot

Que faire à l’arrivée du chiot ?

Lorsque vous ramenez votre chiot à la maison, la première chose à faire est de le présenter aux autres animaux de compagnie. Si vous avez déjà un chien, organisez-leur une première rencontre dans un lieu neutre et ouvert. Au cas où votre animal serait trop possessif, faites les présentations en dehors de la maison. Si tout se passe bien entre eux, faites découvrir la maison à votre nouveau chiot. Pour une bonne cohabitation, séparez leurs affaires et trouvez au chiot un coin à lui. Si vous en avez la possibilité, mettez-les dans des pièces séparées. Si vous observez de l’hostilité entre eux, utilisez des barrières pour enfant pour délimiter l’espace du chiot et le protéger. Il ne faut surtout pas l’isoler du reste de la famille.

Établissez une routine et des règles de conduite

Pour faciliter l’intégration du chiot dans la famille, vous devrez mettre en place une routine. Une grande partie de l’anxiété causée par le changement de vie pourra ainsi être éliminée. Veillez à ce que tous les membres de la famille aient une routine stable pour certaines activités comme les repas, l’entraînement, les sorties, etc. Il s’adaptera beaucoup mieux à son environnement. Les règles sont essentielles pour instaurer de bonnes relations avec votre animal de compagnie. Si les consignes qu’il reçoit sont inconstantes et incohérentes, il sera stressé et aura du mal à s’intégrer. Posez des limites et soyez clairs sur les comportements que vous admettrez ou non.

Vous pouvez également lui inculquer les comportements que vous désirez en utilisant le renforcement positif. Faites une liste des attitudes que vous souhaitez qu’il adopte et créez des exercices simples qu’il pourra réussir facilement. Vous renforcerez ainsi les bons comportements chez lui. Récompensez-le sans tarder dès qu’il exécute correctement une consigne. Cela le motivera à faire davantage et il sera plus docile en peu de temps. S’il échoue, ne le blâmez pas. Vous pouvez également solliciter les services d’un éducateur canin pour lui apprendre les bases. En mettant en pratique tout ceci, vous êtes sûre de réussir l’intégration de votre chiot en famille. Il vous faudra également beaucoup de patience tout au long du processus d’adaptation de celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.