Aménager une pièce de sous-sol : les étapes

Votre maison abrite un sous-sol ? Si vous souhaitez créer une nouvelle chambre ou une salle de cinéma pour toute la famille, aménager cet espace peut être la solution idéale. Il s’agit cependant d’un travail minutieux à réaliser étape par étape. Dans cet article, nous parlons du procédé à suivre pour réussir un projet d’aménagement de sous-sol.

amenager-une-piece-de-sous-sol-les-etapes

Étudier la faisabilité et définir la ligne budgétaire et les exigences techniques

Avant d’entreprendre n’importe quel projet, il faut d’abord s’assurer qu’il soit réalisable, notamment grâce à une analyse de votre budget, mais surtout des exigences réglementaires et techniques du projet. Si vous résidez dans le nord de la France, vous pouvez par exemple contacter une entreprise de maçonnerie dans l’Essonne, pour vérifier la faisabilité de votre projet d’aménagement du sous-sol. Les spécialistes sauront en effet vous conseiller sur les éléments nécessaires à prendre en compte. Vous devez notamment savoir qu’en dessous de 1m80 sous plafond, il vous faut nécessairement décaisser le sol, ce qui aura un impact sur le plan financier.

Se conformer aux différentes normes

Une déclaration préalable est nécessaire dans certaines conditions d’aménagement du sous-sol. Par exemple, si le sous-sol à aménager a une superficie située entre 5 et 20 min 2 s, vous devez obligatoirement le signaler à votre mairie, et faire une demande de permis de construire. Vous devrez ensuite savoir si votre projet est conforme au règlement sanitaire local imposé par votre commune.

En outre, dans une région sismique, il vous faudra prendre des dispositions pour éviter tout dommage lors des tremblements de terre, en respectant les normes impliquant de fixer du contreplaqué sur la façade de la petite cloison de vos murs. Il faudra aussi la relier aux fondations et au système de plancher du dessus si possible.

amenager-etapes

Identifier et évaluer les aménagements possibles pour le confort

Le confort est un élément central de votre projet d’aménagement. Pour que rien ne vous échappe, vous devez en amont discuter avec un spécialiste. Ce dernier pourra vous conseiller sur les différents aménagements possibles, et vous garantir le niveau de confort que vous souhaitez. Plusieurs éléments sont à prendre en considération ici :

Vous prémunir contre l’humidité

Vous devez résoudre ce problème au plus vite, car si les fondations ou les dalles sont envahies par l’eau ou l’humidité, vous ne pouvez poursuivre les travaux qu’après avoir identifié et réparé la ou les fuites. De tels soucis vous exposent à des risques d’infiltration, et de fuites dans les plaques de plâtre, sans compter les dégâts dans le plancher. Il est préférable d’éviter ces genres de risque et de traiter le problème en amont. Pour ce faire, vous pouvez opter pour un drainage à l’extérieur, la pose d’un revêtement étanche ou l’injection de la résine dans l’épaisseur du mur à l’intérieur.

L’isolation thermique et l’insonorisation

Primordiale, l’isolation thermique peut être réalisée par la pose de plaques isolantes. Elle peut également s’effectuer par la pose, au sol et sur les murs, de doubles panneaux. Pour ce qui est de l’insonorisation, vous pouvez opter pour des suspensions plutôt que des appliques, car ces dernières ont tendance à laisser passer le bruit.

L’aération et le chauffage

L’aération est également un élément capital, et elle peut être assurée avec un système de flux d’air ou une ventilation mécanique contrôlée (VMC). Pour le chauffage, vous pouvez choisir de mettre en place des radiateurs électriques à inertie ou rayonnants, ou même simplement prolonger vos chauffages existants.

Les systèmes d’évacuation

L’étude minutieuse des systèmes d’évacuation s’avère capitale. En effet, la rénovation de votre sous-sol peut s’accompagner d’une nouvelle salle de bain, ce qui signifie qu’une partie des dalles de béton doit être ôtée. Dès lors, de nouveaux conduits d’évacuation pour les toilettes, la baignoire et la douche doivent être installés. Les difficultés de raccordement des tuyaux dépendent de la profondeur à laquelle se trouvent vos conduits d’évacuation sous la chape de béton. Les conduits doivent comporter une dénivellation, c’est-à-dire être suffisamment en pente, pour permettre aux eaux usées de s’écouler par gravité. À défaut de cette dénivellation, une pompe à éjection s’avérera nécessaire pour l’évacuation des eaux usées.

Prenez soin de la décoration : luminosité

La lumière naturelle n’entre que très peu dans un sous-sol, et si votre espace est doté de soupiraux, sachez que vous pouvez les agrandir à l’horizontale comme à la verticale. Vous pouvez aussi construire une cour à l’anglaise pour agrandir un fenestron. Quant à la lumière artificielle, des éclairages indirects sous forme de rails de LED, ou de spots feront l’affaire. Aussi, pensez à un revêtement de sol clair, parquet ou lino qui ajoutera certainement de la clarté dans la pièce.

Assurez-vous d’une bonne hauteur sous plafond

Il est possible que votre sous-sol n’ait pas été construit pour être habitable, et qu’il soit donc soit bas de plafond. Concrètement, le système de canalisations, de tuyauterie et d’électricité peut avoir été installé à faible hauteur. Pour régler ce défaut, vous pouvez décaisser et créer un nouveau plancher en dessous de celui d’origine. Vous pouvez aussi installer les canalisations et les conduits d’eau, de gaz et d’autres composants mécaniques, en les dissimulant dans les solives du plafond.

Sécurité et accès

En cas d’urgence, il faut prévoir des issues de secours. D’ailleurs, les normes de construction exigent spécialement des sorties de secours pour les chambres à coucher. Ainsi, les permis de construire peuvent prévoir la présence d’une fenêtre assez grande pour qu’on puisse y passer. Lesdites fenêtres doivent être assez près du sol pour pouvoir servir de sortie de secours. Cela implique parfois la réduction des fondations et la construction de puits de lumière. Vous devez donc passer en revue les prérequis de votre maison auprès du service de construction et d’urbanisme de votre région. Sur la question de l’accès, vous pouvez prévoir un nouvel escalier pratique, ce qui risque d’ailleurs de conduire à l’agrandissement de la trémie.

Enfin, sachez que les sous-sols peuvent être remplis de matières dangereuses. Il n’est pas rare de retrouver de l’amiante sur les joints de soudure. De la même manière, la plupart des maisons construites avant 1948 comportaient de la peinture au plomb. Faites appel à des professionnels pour repérer ces dangers et faites analyser des échantillons en laboratoire.

Partagez !
Fred
Fred
Articles: 215