5 astuces pour déboucher un sanibroyeur

Le sanibroyeur possède l’avantage de pouvoir être installé très facilement notamment là où cela n’est pas possible pour les toilettes traditionnelles à cause de raisons techniques. Le système d’évacuation du sanibroyeur fonctionne de manière relativement simple : grâce à un moteur qui s’active avec l’électricité. Mais parfois, les hélices chargées de broyer se bloquent et, par conséquent, le sanibroyeur se bouche. Voici 5 astuces repérées sur Minutes Maison pour déboucher un sanibroyeur.

deboucher-sanibroyeur

1- La technique du cintre

Si le sanibroyeur est bouché, cela peut être dû au mécanisme qui est bloqué à cause d’un bouchon qui s’est formé. Pour le relancer, un cintre peut s’avérer efficace. Il suffit de le déplier de façon à obtenir une longue tige en métal et d’essayer d’amener le bouchon vers le conduit d’évacuation. Le cintre pourra être entouré d’un vieux linge pour pousser le bouchon plus facilement. Avant de réaliser cette manipulation, il faudra prendre soin de couper l’eau et de débrancher le sanibroyeur. Dans de nombreux cas, cette technique permet de retrouver rapidement un sanibroyeur en bon état de marche.

2- Les produits de débouchage

Si la technique du cintre s’est avérée inefficace, des produits spécialisés dans le débouchage peuvent venir à bout des problèmes de bouchon. On les trouve en grande surface, dans les drogueries ou les magasins de bricolage. Ce sont des produits chimiques, souvent à base de soude caustique, qui vont dissoudre le bouchon qui empêche le bon fonctionnement du sanibroyeur. Ils sont généralement efficaces en quelques heures. Attention car tous les produits ne sont pas compatibles avec un sanibroyeur. Il est donc important de vérifier la notice pour ne pas endommager le moteur. Lors de la manipulation, il est primordial de bien se protéger, notamment les yeux et les mains, car ces produits restent agressifs aussi bien pour la peau que pour les canalisations. Des produits plus naturels comme le vinaigre blanc ou les cristaux de soude peuvent aussi faire l’affaire.

3- Les outils

Afin d’éviter d’avoir recours à ces produits chimiques et dans une démarche plus écologique, il est possible d’utiliser des objets pour déboucher le sanibroyeur. Par exemple, un furet. Semblable au cintre, sa longue tige lui permet d’atteindre facilement les bouchons et de le déplacer. Il reste toutefois plus flexible et permet ainsi d’obtenir de meilleurs résultats. Le seul inconvénient est qu’il faut s’en servir correctement sous peine d’abîmer l’émail des toilettes. Des furets électriques existent mais leur prix reste élevé.

Autre solution : le déboucheur ventouse. En réalisant des mouvements d’aspiration avec cet objet, le bouchon pourra être délogé. La ventouse est un objet très simple à utiliser et économique. Certains modèles sont équipés d’une pompe pour augmenter l’efficacité.

4- L’eau à forte pression

Pour les plus téméraires, ceux qui n’ont pas peur de démonter leur sanibroyeur, la technique de l’eau à forte pression est conseillée. Le principe est assez simple : il suffit de placer un jet d’eau au niveau d’évacuation et d’augmenter, peu à peu, la pression, afin de dissoudre le bouchon. Il est obligatoire de démonter son appareil avant et de commencer par une pression basse pour ne pas endommager les canalisations. Démonter le sanibroyeur a un autre avantage : l’accès aux tuyaux de départ et d’arrivée des déchets est possible ce qui permet d’identifier précisément d’où vient la panne.

5- Faire appel à un professionnel

Dans le cas où toutes ces techniques n’ont pas fait leurs preuves, il faut faire appel à un professionnel. Cela évitera de perdre du temps et d’endommager encore plus le sanibroyeur. Du haut de son expérience et avec son matériel, le plombier parviendra à bout du bouchon en un rien de temps. Cependant, il ne faudra pas oublier de lui préciser qu’il s’agit d’un sanibroyeur car les professionnels ne possèdent pas tous le matériel adéquat pour ce type de toilettes.

Avec des toilettes à sanibroyeur, il est recommandé de prendre des précautions afin d’éviter la formation de bouchons. Il ne faut pas jeter de lingettes, de préservatifs ou de tampons dans la cuvette. Il convient également d’utiliser régulièrement des produits anti-calcaire.

Partagez !
Fred
Fred
Articles: 215