Quels critères pour choisir son portail électrique ?

Le portail automatique électrique s’ouvre et se ferme à l’aide d’une télécommande, par un code ou un signal radio. Bien évidemment, ce type de portail est très pratique pour entrer ou pour sortir en voiture de la maison, sans être obligé de descendre du véhicule.

Pour cette raison, de nombreux propriétaires envisagent l’achat d’un portail automatique électrique pour leur propriété.

Plusieurs critères sont à considérer pour choisir au mieux un portail électrique. Parmi ces critères il y a l’aspect esthétique, la configuration de l’entrée et aussi les lois qui existent et qui concernent l’installation d’un portail électrique. Pour tout savoir : suivez le guide !

Les matériaux disponibles pour un portail électrique

Les matériaux disponibles pour un portail électrique jouent un rôle prépondérant dans le choix de celui-ci.
Pour des raisons budgétaires, pour des questions esthétiques, pour la durée de vie, pour l’entretien, le choix du matériau pour un portail électrique est important.

En général, les matériaux proposés sont variés mais aujourd’hui, ce sont les portails en alu qui restent les plus prisés. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Parmi les matériaux on retrouve :

  • Le Bois
  • Le Fer forgé
  • l’Alu
  • Le PVC

Portail électrique coulissant ou portail battant

Quand on souhaite installer un portail électrique chez soi, il convient de s’assurer en premier lieu de la configuration de l’entrée de la maison.

En effet, ce critère va permettre de déterminer le choix entre les deux options possibles, à savoir : 

  • un portail électrique coulissant
  • un portail électrique à vantaux battants, dit portail battant.

Le portail coulissant, lorsque cela est possible, présente l’avantage de pouvoir s’approcher près de celui-ci en voiture, ce qui n’est pas le cas pour un portail à battant pour lequel il faut garder de la distance le temps que les vantaux s’ouvrent.

Le portail coulissant glisse le long d’un rail alors que le portail battant dispose de deux vantaux qui s’ouvrent. Il faut donc considérer l’espace disponible et nécessaire pour l’un, de même l’amplitude du mouvement pour l’autre.

Si l’entrée se présente en pente latérale, le portail automatique battant est privilégié. Si l’entrée est en pente frontale, un portail automatique coulissant sera alors de rigueur.

Dans certains cas, les propriétaires n’ont pas d’autres choix que d’opter pour un portail sur-mesure.

Portail électrique : quelles sont les obligations qu’impose la loi ?

En matière de portail électrique ou portail automatique, la loi impose tout d’abord qu’un portail ne doit jamais s’ouvrir sur une voie publique.

Un portail automatique doit respecter des normes de sécurité en vigueur :

  • Un gyrophare clignotant présent sur un des piliers du portail.
  • Une vérification annuelle du mécanisme du portail.
  • Respect des normes de sécurité liés aux risques d’écrasement, d’électrocution, de pincement.
  • Prise en compte du poids maximal qu’une motorisation de portail peut supporter.

Si ces éléments ne sont pas pris en compte lors de l’achat et de l’installation d’un portail électrique, en cas d’incidents, ils mettraient la responsabilité du propriétaire en cause.

Pour un portail électrique sécurisé, vérifier les normes suivantes :

  • Normes Européennes :       EN 60335-2-95 et EN 13241
  • Norme Française :               NF P 25-362.

Les différents systèmes de motorisation d’un portail électrique :

Pour un portail battant

Pour ce type de portail, on parle le plus souvent de motorisation à bras ou à vérin mais il y a aussi le système à roues ou encore le système enterré qui est le plus onéreux car il exige des travaux de maçonnerie.

  • Pour la motorisation à bras, il s’agit d’un système muni de bras articulés qui vont permettre d’actionner les vantaux du portail qui, parfois peuvent être de plus de deux mètres par vantail. Ce système comprend un tableau de commande interne, des butées mécaniques intégrées et réglables.
  • Pour la motorisation à vérin, ce type de motorisation est alimenté en 230 V. Ce système comprend deux moteurs électromécaniques et des vérins articulés qui permettent ainsi l’ouverture des vantaux. C’est un système qui est recommandé pour les portails lourds.

Dans les deux cas, en cas de coupure d’électricité, un déverrouillage manuel est prévu.

Pour un portail coulissant

Le portail coulissant dispose de deux types de motorisation :

  • Sur rail de guidage
  • Suspendu, portail coulissant autoportant

Le premier considère un rail de guidage fixé au sol, le portail coulisse sur ce rail à l’aide de galets fixés sur une traverse. Par ailleurs, un poteau guide oriente et entraîne le portail grâce à une crémaillère de plus en plus invisible sur les derniers modèles de portail proposés.

Le second système dit autoportant convient pour les terrains en dénivelés, en pente ou accidentés. Ce système nécessite l’installation d’un socle en béton qui va supporter la structure. C’est un système plus cher, un système qui demande un moteur puissant car le portail est suspendu au-dessus du sol, c’est un système prisé pour les portails utilisés dans le milieu industriel mais il peut aussi être installé pour une résidence.

Vous disposez désormais des critères à considérer pour faire le meilleur choix pour votre portail électrique !

Partagez !
Fred
Fred
Articles: 215

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *