Quelles sont les espèces de papillons menacées en France ?

Dans la liste des espèces les plus menacées en France, les papillons sont en situation critique avec pas moins de 16 espèces en danger. Le changement climatique de l’hémisphère nord et surtout les actions de l’Homme font que les papillons deviennent de plus en plus rares en France. Et parce qu’ils sont primordiaux pour notre survie, il est plus qu’important de les protéger de l’extinction qui les guette. Quelles sont donc les espèces de papillons menacées ?

quels-sont-les-especes-de-papillons-menacees-en-france

16 espèces de papillons menacées en France

Selon une étude, parmi 253 espèces de papillons de jour, 16 espèces sont menacées et 18 autres espèces quasi menacées. Parmi ces 16 espèces se trouvent des papillons qui existent depuis des siècles sur le territoire français. Tel est le cas de l’Hermite, entre autres. Les principaux éléments qui affectent la population des papillons sont :

  • l’intensification de l’agriculture,
  • l’augmentation massive des terres abandonnées (on fait notamment allusion à ces vastes zones de prairie abandonnées dans les régions montagneuses et humides).

L’intensification agricole conduit également à la formation de prairie uniforme. Malheureusement, cette dernière est presque stérile pour la biodiversité. En outre, les papillons sont également vulnérables aux pesticides, souvent utilisés dans les systèmes agricoles à gestion intensive. Lorsque l’agriculture sur des terres à faible productivité n’apporte qu’un faible revenu et que le soutien de la politique agricole commune est faible ou inexistant, les agriculteurs abandonnent leurs entreprises et les terres ne sont pas travaillées comme il le faudrait. La prairie sera par la suite envahie par la végétation et se transformera en broussailles, un environnement hostile pour les papillons.

papillons-menacees-especes-france-quels

Une extinction qui nécessite la prise de conscience de chacun

Face à cette extinction imminente qui priverait les générations futures des bienfaits qu’apporte cet insecte à la biodiversité, il est plus qu’important de prendre des mesures que tout le monde peut entreprendre afin de protéger les papillons.

Inscrivez-vous à des projets de protection des espèces menacées

En France, il existe plusieurs ONG et associations qui œuvrent pour la protection des animaux en voie de disparition ou tout simplement en danger. Tout le monde, des plus petits aux plus grands, peut apporter son aide en tant que bénévole. Vous pouvez par exemple vous rendre sur le site chevalier-de-lastree.eu et participer à un fabuleux projet de protection des insectes butineurs, dont les espèces de papillons menacées.

Renseignez-vous sur les espèces en voie de disparition dans votre région

Enseignez à vos amis et à votre famille tout ce qu’il y a à savoir sur la faune, les oiseaux, les poissons et les plantes qui vivent près de chez vous. La première étape pour protéger les espèces en voie de disparition consiste à apprendre à quel point elles sont intéressantes et importantes. Notre monde naturel nous fournit de nombreux services indispensables, notamment de l’air, de l’eau pure et des sources alimentaires et médicinales, sans oublier les avantages commerciaux, esthétiques et récréatifs.

Visitez un refuge faunique national, un parc ou tout autre espace ouvert

Ces terres protégées fournissent un habitat à de nombreux animaux sauvages, insectes, poissons et plantes indigènes. Les scientifiques nous disent que la meilleure façon de protéger les espèces menacées est de préserver les endroits où elles vivent. Impliquez-vous en faisant du bénévolat dans un centre de la nature ou refuge local. Allez observer la faune ou les oiseaux dans les parcs voisins. Les loisirs liés à la faune créent des millions d’emplois et soutiennent les entreprises locales.

Les papillons : des acteurs indispensables du bien-être de la planète

Plus que des insectes butineurs, les papillons sont primordiaux pour l’équilibre de la planète. L’alimentation humaine, le contrôle des plantes ou encore la santé de l’écosystème dépendent tous de ces insectes.

Pollinisation des plantes

Les papillons adultes boivent le nectar des fleurs. Ils utilisent une longue trompe pour pénétrer profondément dans la fleur afin d’en obtenir le nectar. La trompe, qui fait partie de leur bouche, fonctionne comme une longue paille que les papillons s’enroulent en spirale lorsqu’ils ne l’utilisent pas.

Comme les abeilles et autres pollinisateurs, les papillons ramassent le pollen en sirotant le nectar d’une fleur. Une fois qu’ils se dirigent vers une autre plante, le pollen les accompagne, aidant ainsi à polliniser l’espèce végétale. Environ un tiers de la nourriture que les gens consomment dépend donc du travail des pollinisateurs tels que les papillons, entre autres.

image-papillons-menacees

Garde les organismes sous contrôle

Les papillons au stade larvaire ou de chenille, consomment les feuilles des plantes hôtes. Les chenilles ont des embouts à mâcher qui leur permettent de manger rapidement à travers les feuilles, en les utilisant comme source d’énergie pendant la croissance des larves. Certaines chenilles mangent également des fleurs ou des gousses de graine. En conséquence, ils peuvent aider les plantes à perdre leurs feuilles avant l’automne, ou empêcher certaines espèces végétales de se propager hors de contrôle.

Participe au cycle alimentaire

À n’importe quelle étape de leur cycle de vie, les papillons constituent une source de nourriture pour d’autres animaux. Les oiseaux, les araignées, les lézards, les petits mammifères et même d’autres insectes sont tous des prédateurs des papillons. Les oiseaux aiment les chenilles car elles se déplacent lentement et sont faciles à attraper.

Une chrysalide de papillon, le stade larvaire final avant l’émergence du papillon adulte, est vulnérable parce qu’elle est ancrée dans les roches, les plantes ou d’autres structures. Les papillons adultes ne vivent généralement que quelques semaines à environ un mois, en raison à la fois d’une durée de vie naturellement courte et de la prédation.

Baromètre de l’écosystème

Les scientifiques utilisent la présence ou l’absence de papillons comme un indicateur de santé d’un écosystème. Les changements climatiques ont en effet un impact direct sur les papillons. Les changements de température et les quantités de précipitation vont modifier les schémas de migration et de reproduction des papillons. Les écologistes étudient ainsi le comportement des papillons, les effectifs et les schémas de migration pour aider à déterminer l’impact de ces problèmes environnementaux.

Partagez !
Fred
Fred
Publications: 206