Guide d’achat pour un poêle à granulés

Le poêle à granulés est un appareil de plus en plus apprécié pour le chauffage d’un logement. Ce chauffage d’appoint n’a pas besoin d’être relié à un chauffage central. Ainsi, plusieurs éléments déterminent aujourd’hui la performance d’un poêle à granulés. Alors, comment bien choisir son poêle à granulés ?

img-granules-poele

Vérifiez la disponibilité des pièces détachées du poêle

Le poêle à granulés est un équipement comportant plusieurs pièces : moteur, carte électronique, bougie d’allumage, pressostat, ventilateurs centrifuges et tangentiels, motoréducteurs, extracteurs de fumée, vitres et de vermiculite.

Cependant, certains composants électroniques du poêle à granulés peuvent souvent occasionner des pannes. Les réparations d’usage peuvent être problématiques si ces pièces détachées ne sont pas disponibles sur le marché.

Il est donc important de vérifier avant l’achat du poêle la disponibilité de toutes ses pièces détachées sur le marché. Il est ainsi nécessaire de contacter un distributeur national de pièces détachées pour poêle à granulés, poêle à bois et poêle mixte. Pour contacter ce spécialiste, cliquez ici et vous découvrirez les pièces nécessaires pour les poêles, notamment les bougies d’allumage, les joints, les brasiers, les panneaux d’affichage…

La puissance du poêle à granulés : un élément majeur

Vous devez tenir compte de la taille de votre logement pour vérifier la puissance d’un poêle à granulés. Si une puissance minimale convient mieux à un petit logement, une puissance maximale est requise pour une grande maison.

Par exemple, dans une petite maison de 100 m² avec deux chambres, il faut un poêle à granulés d’environ 10 kW pour une homogénéité des températures et des cycles de chauffage bien longs.

Par contre, pour un grand logement de 150 m² avec cinq chambres, le poêle doit avoir une capacité moyenne de 12 kW pour desservir correctement les chambres. Ce qui signifie que des poêles à granulés d’une puissance de 16 kW sont également adaptés aux grandes surfaces. Dans tous les cas, la puissance d’un poêle est facilement modulable pour répondre à tous vos besoins de température.

granules-poele-guide-achat

Testez le confort de la programmation

La programmation optimise bien le fonctionnement d’un poêle à granulés. Un poêle a souvent deux différents modes de programmation : le mode stand-by et le mode modulation. Lors de l’achat, il faut donc s’assurer que ces fonctionnalités sont réellement opérationnelles.

Le mode modulation empêche en réalité l’appareil de fonctionner en continu. Lorsque le poêle atteint donc la température enregistrée, la régulation automatique baisse la puissance de l’appareil et maintient la chaleur. Si vous réglez donc par exemple votre poêle sur une température de 20 °C, il se servira de sa plage de puissance maximale (puissance 5) pour atteindre cet objectif. Ensuite, il retournera progressivement à sa puissance minimale (puissance 1).

Par contre, avec le mode stand-by le poêle s’éteint lorsque la température déterminée est atteinte. Si vous programmez donc par exemple votre appareil pour qu’il diffuse une chaleur de 30 °C dans votre logement, il s’éteint automatiquement à 32 °C. Ensuite, lorsque le niveau de température de votre chambre descend à 28 °C, votre poêle se rallume.

Examinez le niveau sonore du poêle

Le bruit d’un poêle à granulés dépend souvent de sa puissance de chauffe. C’est surtout le bruit du ventilateur qui est audible quand le poêle fonctionne à grande puissance. Les poêles qui ont un niveau sonore supérieur à 36 dB sont gênants pour une maison et le voisinage, car un poêle émet 36 dB quand il fonctionne à 30 % et passe très vite à 45,5 dB, lorsqu’il chauffe à 80 %.

Aujourd’hui, seuls les poêles à granulés à convection forcée ou naturelle (volume sonore compris entre 32 et 36 dB) sont considérés comme silencieux. Le poêle à granulés à convection forcée émet uniquement le bruit du ventilateur chargé de répandre la chaleur. La fréquence de ce bruit est relativement faible, c’est pour cette raison que l’appareil est plus ou moins silencieux.

Contrairement à cet appareil, le poêle à convection naturelle n’émet aucun bruit, car il n’est pas équipé de ventilateur. Il n’y a donc pas de bruit de soufflerie lorsque l’appareil est en marche.

Contrôlez la taille du réservoir du poêle à granulés

Un poêle à granulés produit généralement de la chaleur en fonction de la taille de son réservoir. Si le réservoir est trop petit, le niveau de chauffage du poêle est faible et dans le cas contraire, il est élevé. De plus, le degré d’autonomie d’un poêle dépend également de la taille de son réservoir.

Pour obtenir davantage d’autonomie et de stockage, vous avez la possibilité de choisir actuellement sur le marché des poêles à granulés avec un réservoir de 15 à 40 kg. Ces poêles ont souvent une autonomie moyenne de 12 heures avec leur réservoir.

En somme, que ce soit la disponibilité des pièces détachées, la puissance, le confort de la programmation, la taille du réservoir et le niveau sonore, tous ces éléments sont à vérifier avant l’achat d’un poêle à granulés.

Partagez !
Fred
Fred
Articles: 216