Comment éliminer les odeurs de transpiration persistantes ?

Transpirer est tout à fait naturel et bénéfique pour le corps. C’est grâce à ce système physiologique que le corps réussit à maintenir sa température à 37 °C et à éviter la surchauffe.

Au cours de ce processus, les micros bactéries, naturellement présentes à la surface de la peau, se nourrissent de la sueur et génèrent des mauvaises odeurs sur la peau.

L’intensité des odeurs de transpiration varie en fonction des individus. Si certaines personnes ne sentent absolument rien, d’autres peuvent expérimenter des odeurs allant de faible à très forte intensité.

Il existe pourtant de nombreuses solutions pour limiter l’apparition des mauvaises odeurs, et même, en venir à bout.

odeur-de-transpiration

Comment réduire la sueur et les mauvaises odeurs ?

Chez certaines personnes, la transpiration peut être particulièrement odorante, notamment, lorsqu’il fait chaud. Un problème de sudation malodorante peut être dû à plusieurs facteurs : génétiques, hormonaux, hygiéniques, etc.

Voici comment réduire au mieux l’apparition de ces mauvaises odeurs en 6 astuces facilement applicables.

  • Avoir une bonne hygiène : quand il s’agit de transpiration, l’astuce la plus simple consiste à avoir une hygiène irréprochable. En effet, se laver à l’eau savonneuse permet d’éliminer les bactéries responsables des mauvaises odeurs. Bien sûr, il n’est pas utile de se laver les aisselles toutes les heures. En revanche, prendre une douche quotidienne, après chaque séance de sport, ou après chaque activité intensive, est particulièrement recommandé. Après cela, un séchage minutieux doit être observé.
  • Se raser ou s’épiler les aisselles : parce que les poils sont des nids à bactéries, il est tout à fait opportun de les éliminer de cette zone lorsque l’on constate d’importants problèmes d’odeurs.
  • Utiliser un déodorant ou un anti-transpirant : de nombreux produits permettent de limiter l’apparition de mauvaises odeurs au niveau des aisselles. Dans le cas d’un anti-transpirant, par exemple, le produit appliqué permet de resserrer les pores de la peau, et ainsi, limiter le phénomène de sudation.
  • Porter des vêtements en fibres naturelles : le choix des vêtements que l’on porte est très important. En effet, les fibres naturelles comme le coton, le lin, la laine, la soie, etc. Offrent une meilleure régulation de la chaleur corporelle. De plus, choisir des vêtements amples et légers est souvent préférable. Ainsi, les matières synthétiques sont à proscrire.
  • Éviter certains aliments : plusieurs aliments sont connus pour donner une odeur assez forte à la transpiration. Quand on souffre de transpiration très odorante, mieux vaut les éviter. Il s’agit notamment de l’oignon, de l’ail, et des épices les plus fortes. Certaines boissons sont également à éviter, et notamment, les alcools et le café.
  • Éviter le stress : en plus de causer de nombreux maux, le stress est également connu pour favoriser la sudation. Apprendre à mieux gérer ses émotions peut permettre de limiter son stress, et donc, la sudation qui l’accompagne.

L’ensemble de ces astuces peuvent être appliquées en synergie, afin que l’action anti sudation soit optimale.

Quelques-unes des meilleures solutions naturelles pour éliminer les odeurs de transpiration

Il existe plusieurs solutions naturelles qui permettent de limiter les mauvaises odeurs dues à la transpiration. En voici quelques-unes des plus efficaces :

  • La Pierre d’Alun : c’est probablement la solution naturelle la plus connue pour limiter la transpiration et éviter les mauvaises odeurs. La pierre d’Alun est antibactérienne, mais aussi astringente, et peut parfaitement être utilisée en tant qu’anti-transpirant naturel.
  • Le bicarbonate de soude : ce produit naturel, aux mille et une vertus, est également très efficace pour lutter contre les odeurs de transpiration. Il est possible de l’utiliser dilué avec de l’eau et de l’appliquer directement sur les aisselles.
  • Le citron : cet agrume est excellent pour la santé en général. Directement frotté sous les aisselles, il permet de neutraliser les mauvaises odeurs et limiter la production de sueur.
  • La sauge : cette plante aromatique et médicinale peut être utilisée en tant qu’anti-transpirant en poudre. Il suffit pour cela de réaliser une préparation constituée de 2/3 de sauge séchée et de 1/3 de talc. La préparation doit être appliquée sur les aisselles à l’aide d’un pinceau. La sauge et les huiles essentielles qu’elle contient sont capables de limiter la transpiration. Le talc quant à lui permet d’absorber l’humidité. Il s’agit donc d’un bon combo pour lutter contre la transpiration.
  • L’aloe vera : cette plante est excellente pour la santé à de nombreux égards. Utilisée sur les aisselles, elle permet de limiter les odeurs corporelles grâce à ses vertus antiseptiques, hydratantes, et purifiantes.
  • Les huiles essentielles : certaines huiles essentielles sont excellentes pour lutter contre la transpiration. C’est notamment le cas de l’huile essentielle de Palmarosa. Mais attention, ses composés ne sont pas anodins et sont totalement proscrits dans certains cas, notamment, chez les personnes allergiques, les femmes enceintes, etc.

Que faire quand la transpiration devient un vrai problème ?

Chez certaines personnes, la transpiration et les odeurs de sueurs peuvent devenir un véritable problème de vie. Pour les cas les plus graves, des solutions plus radicales existent. En voici quelques exemples :

  • Le botox : les injections de botox sont particulièrement efficaces et permettent de bloquer les effets de la transpiration. Celles-ci sont réalisées par un médecin dermatologue ou un chirurgien esthétique directement dans les aisselles, afin de neutraliser la suractivité des glandes qui produisent la sueur. Assez onéreuses et non prises en charge par la sécurité sociale, celles-ci ont cependant un effet uniquement temporaire.
  • La chirurgie : une opération peut être envisagée et se réserve uniquement aux cas les plus sévères. Elle consiste à sectionner les nerfs responsables de la sudation au niveau des aisselles. Un tel acte est bien sûr irréversible, mais offre des résultats remarquables.
  • L’ionophorèse : cette solution permet de régler un problème de transpiration au niveau des mains ou des pieds. Il s’agit d’ioniser la peau au moins 3 fois par semaine en plongeant les membres concernés dans une bassine d’eau ionisée pendant environ 20 minutes par session. Peu risquée et peu coûteuse, cette solution est assez pratique et se réalise à domicile.

Et voici comment gérer un problème de transpiration excessive ou odorante grâce à de nombreuses astuces simples et efficaces.

Partagez !
Fred
Fred
Articles: 215